Abstract

Depuis plus d’un siècle, les linguistes débattent de la disparition du passé simple. Le PS est un paradigme moribond pour les uns, une forme d’emploi toujours restreint ou encore en voie de spécialisation pour d’autres. La discussion sur le devenir du PS ne prend cependant son sens que sous un éclairage diachronique. Le présent article examine donc les emplois du PS au travers de l’histoire de la langue française. Si le PS a perdu une fonction depuis l’ancien français et est sorti de l’oral spontané, il n’en jouit pas moins d’une place privilégiée dans certains contextes (narration) et cotextes (3èmes personnes). Le tiroir semble même avoir récemment investi de nouvelles formes d’expression, comme le storytelling en mercatique. L'étude conclut en suggérant des pistes de recherche pour évaluer la position réelle du PS en français contemporain.
Translated title of the contributionOnce upon tine, there was a simple past...
LanguageFrench
Pages165-187
Number of pages23
JournalJournal of French Language Studies
Volume25
Issue number2
Early online date4 Jun 2015
DOIs
Publication statusPublished - Jul 2015

Fingerprint

narration
specialization
Encore
Simple Past
Étude
Storytelling
Memes
Narration

Cite this

@article{fb182363600b4fd7bce5ff65bbb30399,
title = "Il {\'e}tait une fois le pass{\'e} simple...",
abstract = "Depuis plus d’un si{\`e}cle, les linguistes d{\'e}battent de la disparition du pass{\'e} simple. Le PS est un paradigme moribond pour les uns, une forme d’emploi toujours restreint ou encore en voie de sp{\'e}cialisation pour d’autres. La discussion sur le devenir du PS ne prend cependant son sens que sous un {\'e}clairage diachronique. Le pr{\'e}sent article examine donc les emplois du PS au travers de l’histoire de la langue fran{\cc}aise. Si le PS a perdu une fonction depuis l’ancien fran{\cc}ais et est sorti de l’oral spontan{\'e}, il n’en jouit pas moins d’une place privil{\'e}gi{\'e}e dans certains contextes (narration) et cotextes (3{\`e}mes personnes). Le tiroir semble m{\^e}me avoir r{\'e}cemment investi de nouvelles formes d’expression, comme le storytelling en mercatique. L'{\'e}tude conclut en sugg{\'e}rant des pistes de recherche pour {\'e}valuer la position r{\'e}elle du PS en fran{\cc}ais contemporain.",
author = "Emmanuelle Labeau",
year = "2015",
month = "7",
doi = "10.1017/S0959269515000095",
language = "French",
volume = "25",
pages = "165--187",
journal = "Journal of French Language Studies",
issn = "0959-2695",
publisher = "Cambridge University Press",
number = "2",

}

Il était une fois le passé simple... / Labeau, Emmanuelle.

In: Journal of French Language Studies, Vol. 25, No. 2, 07.2015, p. 165-187.

Research output: Contribution to journalArticle

TY - JOUR

T1 - Il était une fois le passé simple...

AU - Labeau, Emmanuelle

PY - 2015/7

Y1 - 2015/7

N2 - Depuis plus d’un siècle, les linguistes débattent de la disparition du passé simple. Le PS est un paradigme moribond pour les uns, une forme d’emploi toujours restreint ou encore en voie de spécialisation pour d’autres. La discussion sur le devenir du PS ne prend cependant son sens que sous un éclairage diachronique. Le présent article examine donc les emplois du PS au travers de l’histoire de la langue française. Si le PS a perdu une fonction depuis l’ancien français et est sorti de l’oral spontané, il n’en jouit pas moins d’une place privilégiée dans certains contextes (narration) et cotextes (3èmes personnes). Le tiroir semble même avoir récemment investi de nouvelles formes d’expression, comme le storytelling en mercatique. L'étude conclut en suggérant des pistes de recherche pour évaluer la position réelle du PS en français contemporain.

AB - Depuis plus d’un siècle, les linguistes débattent de la disparition du passé simple. Le PS est un paradigme moribond pour les uns, une forme d’emploi toujours restreint ou encore en voie de spécialisation pour d’autres. La discussion sur le devenir du PS ne prend cependant son sens que sous un éclairage diachronique. Le présent article examine donc les emplois du PS au travers de l’histoire de la langue française. Si le PS a perdu une fonction depuis l’ancien français et est sorti de l’oral spontané, il n’en jouit pas moins d’une place privilégiée dans certains contextes (narration) et cotextes (3èmes personnes). Le tiroir semble même avoir récemment investi de nouvelles formes d’expression, comme le storytelling en mercatique. L'étude conclut en suggérant des pistes de recherche pour évaluer la position réelle du PS en français contemporain.

U2 - 10.1017/S0959269515000095

DO - 10.1017/S0959269515000095

M3 - Article

VL - 25

SP - 165

EP - 187

JO - Journal of French Language Studies

T2 - Journal of French Language Studies

JF - Journal of French Language Studies

SN - 0959-2695

IS - 2

ER -